Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 17:10

Bonjour à tous,

 

Trop belle cette course et surtout très dure, pas étonnant qu'elle fasse partie du circuit mondial de Trail.

 

Cette année une invitée de marque LA PLUIE accompagnée de bourrasques de vent, imaginez patauger ou patiner dans 7 à 8cm de boue. Au départ on tente d'éviter et très rapidement on travers tous droit, c'est moins dangereux que de faire des enjambées.

 

Enfin tous se passait bien jusqu'à la descente de Mare à Joseph ou là je pense que les chocs

durant 2 heures ont détraqué mon estomac que j'avais au bord des lèvres en arrivant à Cilaos Km 65.

 

Ici le soleil nous attendait, ainsi que mon assistance Murielle et mes amis (es) Jacques, Juliette et Ludivine.

 

J'ai tenté de dormir mais pas trouvé le sommeil et toujours pas de possibilité de manger.

 

C'est donc vers 17 heures que j'attaque la montée au Piton des neiges 1200m de dénivelé positif , que se fut dur plus je montais plus mes forces s'épuisaient .

 

De plus pour casser le morale je croisais trop régulièrement des petits groupes de raideurs qui abandonnaient et qui redescendaient épuisés.

 

J'arrive enfin au 2405 m d'altitude au http://www.reunion.fr/etablissement/hebergement/gite-d-etape-et-de-randonnee/piton-des-neiges/piton-des-neiges-refuge-de-la-caverne-dufour.htmlGite de la caverne Dufour là une infirmière tente de me donner un cachet contre les vomissements ou plutot pour car à peine ingéré contraction de l'estomac.

 

je me retourne pour rendre à la nature ce produit chimique et là devant moi une papillote dorée avec immergeant la tete d'un coureur. Ne vous inquiété pas j'ai eu le temps de me détourner.

 

C'est avec une heure d'avance sur la barrière horaire je me lance dans la descente du Gite de Bélouve, plus facile comme effort il faut juste gérer la gravité.

 

Sauf que la pluie est retombée de + belle, donc l'association rochers mouillés, boue et nuit entrave très sérieusement la vitesse de descente, pas question de se rompre les os, chose qui est arrivé à une participante devant nous à une jambe.

 

Promis cela calme, finalement après plusieurs chutes dont une spectaculaire mais sans gravité, c'est le sac à dos qui a servi d'airbag , je suis arrivé hors délai au poste de pointage.

Donc le course s'arrete pour moi au 83kM.

 

Suis je déçu? non, j'ai pu m'apercevoir que j'avais progressé en technique de descente, que mon matériel était au point. Reste mon alimentation à revisiter car je fais encore de grosses erreurs en conditions courses, peut être la fatigue ou le stress. Je dois trouver mode de fonctionnement.

 

Vous savez QUOI?

Nous avons déja planifié notre retour sur la Diagonale en 2017?

 

J'ai fait, de trop rares vidéos vu le mauvais temps, mais je les mettrai bientôt à mon retour en métropole.

Sportivement

Lapa fini

Partager cet article

23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 15:19

 

Bonjour à tous

 

Le départ est maintenant dans 3 heures, 22h30 local 20h30 en Métropole. 

 

La pression monte depuis ce matin, j'ai vérifié plusieurs fois le contenu de mon sac,

éliminé à chaque fois un article estimé non indispensable et surtout regardé le rangement

le plus adapté à chaque besoin.

 

Car ce n'est pas une fois la nuit tombée avec des heures de fatigue que l'on doit retourner le sac sur le sentier pour trouver  enfin la dernière petite pile de la frontale. 

Image du Blog petitemimine.centerblog.net
Source : petitemimine.centerblog.net sur centerblog.

 

Rappel mon dossart est le Numéro 836

http://www.grandraid-reunion.com/francais/suivi-courses-et-coureurs/article/suivi-coureurs

Vous pourrez suivre mon avancement en cliquant sur le lien :

 

http://www.grandraid-reunion.com/francais/suivi-courses-et-coureurs/article/suivi-coureurs  

 

172km au lieu de 164 prévus un record historique pour cette course qui fait partie d'un circuit mondial, cela sera aussi pour moi la distance la plus longue effectuée en 

d'une seule  traite.

Le morale est bon

 

A bientot sur le site d'arrivée .

Sportivement

pierre

 

 

Partager cet article

16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 06:16

bonsoir à tous,

 

Rien quand lisant le titre de l'article, vous allez très certainement penser que j'ai:

 

Soit pris un coup de soleil Ou abusé du rhum vanille bourbon.

 

Rien de tous cela, enfin pour le premier motif.

 

En effet l'éboulement  fin Aout une vingtaine de mètres de paroi rocheuse du chemin d'accès au sommet du COL du Taibit à malgré tous les efforts du service de l'ONF pour déblayer et sécuriser ce passage  n'a pas permis de garantir tous risques de chutes de compétiteurs.

 

 AVANT:   http://www.scoop.it/t/habiter-la-reunion/p/4028295074/2014/09/19/le-sentier-du-taibit-a-nouveau-ouvert

 

APRES: http://reunion.la1ere.fr/2014/10/06/passage-du-col-du-taibit-le-debat-fait-rage-sur-internet-196002.html

 

D'ou la décision raisonnable de l'organisation de modifier le parcours de la diagonale des fous.

Seulement voilà, le nouveau tracé prend entre 9 et 10km de +  pour devenir le plus long de son existance avec 172KM  et frolant les 10000M de D+.

 

Une chance nous partons le jeudi vers 22h30 au lieu de 23H et l'arrivée est repoussée

d'une heure au Dimanche 17H.

 

Il va pas falloir amuser le terrain.

 

Donc plus que quelques jours pour refaire mes prévisions  de gestion de course et 

le plan  pour mon assistance MUMU.

 

 

 

Journal Local

Journal Local

Nouveau profil de course

Nouveau profil de course

Désolé pour la qualité de l'article, mais je n'ai qu'une petite tablette qui n'en fait qu'à sa tete.

 

Un dernier petit entrainement demain matin à 1400M et aprés DODO, pas la boisson

le repos, cela va venir vite.

 

sportivement.

 

Pierre Alias Millepattes77

Partager cet article

5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 22:52

Bonsoir,

 

Dans quelques heures l'envol vers La Réunion et déjà des contres temps, notre vol

fera un détour technique par l'île Maurice.

 

Enfin, c'est les vacances et aucun regret de laisser momentanément mes soucis en France.

Suis je prêt,? je n'en sais rien seulement un impatient de mettre en action tous les points vus et revus de ma stratégie de course.

Finir est encore une fois le but ultime afin d'en prendre plein la vue et d'apprendre encore sur moi.

 

Je tiens à remercier toutes les personnes qui me soutiennent et qui seront en pensée

à coté de moi à chacun de mes pas.

 

Pour ceux qui seront sur le GRR penser à emmener sous sachets étanches les petits mots et photos de vos proches ,ami(e)s que vous lirez certainement à la lampe frontale dans le froid seul avec un coup de moins bien.

Vous verrez, c'est dans ces moments là que les plus dures retrouvent leur sensibilité d'enfant.

 

Bon! je vous rappelle le dossard N°836 c'est moi.

Vous pourrez suivre votre coureur préféré sur le site du Grand raid.

Lien en cliquant sur l'image ci dessous.

Attention, préparez vous à un long week end à partir de jeudi 23/10 à 23H00.

et j'espère surtout boire la dimanche 26/1O la fameuse et délicieuse  DODO.

          

                                      

 Avec modération bien surs.

Partager cet article

30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 18:41

Bonjour à tous,

 

Me voici dans la dernière ligne droite, ce week end dernier essayage de mes tenues et énième vérifications de mes listes de matériel.

 

Voici quelques photos du Trailer Fou.

Tenue de nuit
Tenue de nuit

Tenue de nuit

La Diagonale des fous mode JOUR/NUIT
Tenue Jour, la Saharienne fait toute la différence.

Tenue Jour, la Saharienne fait toute la différence.

Je teste aussi des lentilles de contact car les lunettes sont d'un emploi sensible sur une course de cette longueur.

Difficile de maintenir la propreté des verres, la buée, la pluie et le risque de chute tant d'éléments perturbateurs qui viennent s'ajouter aux petits tracas habituels.

J'avoue se coller un truc dans l'oeil c'est contre nature plus j'approche la lentille plus mes paupières se ferment.

Que de bonnes parties de rigolades avec mon épouse Murielle.

Encore trois semaines pour choisir le mode d'optique le mieux supporté.

Lien vers le carnet de route

 

Laisser un ptit commentaire si vous le souhaitez

Partager cet article

23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 17:29

Bonjour,

 

Partir la fleur au fusil avec pour arme une bonne préparation et un équipement adapté ne suffit pas à finir une course exceptionnelle comme la Diagonale des Fous.

 

Je vous conseille de lire et relire les informations techniques du site et les récits de coureurs ayant OU pas fini l'épreuve.

 

Pour les informations du site analyser le profil, la feuilles de route et un coup d'oeil sur Google Earth vous fera toucher du doigt ce que nous allons renconter.

 

Pour ma part j'emmènerai deux documents ou j'ai mis ma touche personnelle une façon de me projeter au fil de mon avancée sur les objectifs suivants.

 

Le premier:

 

Une feuille avec le profil, les aires de ravitaillement ainsi que les barrières Horaires.

 

Cliquer sur la photo ci dessous. 

 

 

 

Le deuxième:

 

ma feuille de route avec toutes les infos nécessaires pour tenter de finir.

pour cela l'aide du site SOFTRUN, ou tu peux tester tes paramètres de course

( temps estimé, temps des pauses, vitesse d'arrivée et ton niveau)

cela met de suite les choses à plat et conditionne ton plan de course.

 

Ouvrir le Fichier  et zoomer avec la loupe: feuille_de_route.jpg

 

Consulter  aussi les récits des coureurs tant dans leurs réussites que dans leurs échecs nous en apprend beaucoup sur l'état d'esprit, les difficultés des certains passages, le matériel usité etc...

 

Pour ceux qui aime être soutenu pas de la musique lors des passages difficiles, là aussi un choix précis s'impose, moi je préfère que cela envoi avec du rythme  de façon à cadencer la marche,

La musique douce est plutôt déconseillée dans mon cas cela me ramolli. 

A bientôt

millepattes77

 

 

Partager cet article

21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 23:42

Équipement du haut du corps.

 

Pour ma part, cela passe par de vêtements techniques capables d'évacuer la transpiration rapidement par temps chaud, de maintenir la chaleur du corps si besoin ou de protéger des intempéries.

 

Seulement un seul vêtement ne couvre pas tous ces besoins donc l'analyse du parcours, l'estimation des temps de passages dans les phases jours -nuits et bien entendu les prévisions météorologiques permettront une stratégie vestimentaire de départ.

 

De nouvelles générations de vêtements compressifs retardent la fatigue musculaire par réduction significative des vibrations dues aux impacts de la course.

 

                                             

 

Le coût de ces articles n'ai pas donné, profitez des soldes le janvier pour faire de bonnes affaires.

 

J'ai investi dans un haut compressif  et je ne regrette pas, fini cette sensation de froid quand le tee shirt mouillé touche la peau. Là étant en contact direct avec le corps pas de différence de température et l'évaporation me semble plus rapide.

 

Que de rigolades quand j'enfile le maillot centimètre par centimètre un chausse pied serait le bienvenu, par contre une fois mis une bonne partie de mes bourrelets sont gommés.

 

Pour les moments de froid, je rajoute une couche et dans l'extrême je mets ma veste en GORETEX .    

 

Toujours suivant les conditions ou la résistance de chacun au froid je conseille les manchons de bras, facile d'utilisation et ne prend pas beaucoup de place dans le sac.

 

 

                                           

Le sac à Dos

 

Là il y a tellement de produits  avec leurs avantages et leurs inconvénients, que seule l'expérience personnelle qui doit prévaloir.

 

Je trouve utile les multiples poches sur l'avant cela permet d'y mettre quelques

barres énergétiques, le téléphone, le MP3 et autres petites broutilles.

 

Attention assurer vous que les poches de ceinture ne sois pas fixées trop en arrière car difficile d'accès pendant la course ou impossible à refermer correctement.

 

C'est pour cela  j'aime rajouter un pack avant.

 

                                           

 

Un autre point qui m'a posé des problèmes lors de précédentes courses.

la poche à eau, son accessibilité, son ouverture et la visualisation du niveau.

 

Trop souvent avec la fatigue, dans le froid ou sous la pluie remplir sa gourde deviens  compliqué.

 

Le suivi du niveau de liquide est une préoccupation quand la chaleur ou l'éloignement entre les points de ravitaillement changent les paramètres.

 

Il met arrivé d'être à sec trop tôt ou d'avoir trop réduit ma consommation ayant pour conséquence d'arriver au poste d'assistance avec une poche encore moitié pleine.

 

Dans les deux cas un stress  important et certainement des séquelles sur l'hydratation et la performance.

 

Donc cette année, cela sera des bidons en position avant, facile à remplir et contrôle de sa consommation constante.

 

Mon sac  Raid Light version Marathon des sables 2010 (voir mes articles) a rendu l'âme.

 

J'ai trouvé un compagnon de galère au TOP de chez W.A.A.

 

 

 

 

 

Une autre amie fidèle qui m'a permis de finir plusieurs courses, ma montre

 Garmin 301 

 

                        

 

Sa précision permettant de connaitre sa moyenne et d'en déterminer les futurs temps de passages et d'éviter ainsi d'être hors délai.

 

Un autre avantage majeur l'alimentation avec 2 piles AAA pour 18h00 d'autonomie, donc prévoir juste un jeu sur soi et d'autre dans les sacs d'assistance pour faire tous le parcours.

Reste le dernière étage de la fusée 

La tête 

Mais il se fait tard l'on verra demain.

bonsoir à tous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 14:04

Suite de mes informations sur ma préparation.

 

Étage 1- Les Mollets et les manchons compressifs.

 

 Il y a les pour et les contre, moi je les ai adoptés et je plébiscite les biens faits

de ce produit, avant j'avais les muscles sensibles et douloureux pendant  plusieurs jours après un effort long.

 

Très certainement  dû aux micro lésions provoquées par les impacts et l'accumulation des toxines.

 

Depuis que je les porte je ne vais pas plus vite mais plus loin sans ces inconvénients, par contre bien choisir sa taille par rapport au périmètre de son mollet, il existe des tableaux de tailles.

 

Une compression inadaptée provoquerait inévitablement  une gêne et des crampes.

 

 

          

Manchon compressif de MolletsManchon compressif de Mollets

Manchon compressif de Mollets

Étage 2 - short ou cuissard.

 

Je suis plutôt cuissard et compressif de plus, même principe mêmes effets que les manchons, la fatigue des descentes est retardée.

 

Ces équipements sont un peu cher, mais au regard de la vitesse de récupération

avec un minimum de blessures cela vaut le coup.

 

Une bonne idée pour un cadeau d'anniversaire ou autres occasions.

 

Pour éviter le frottement entre les cuisses bien surs le crème Nok,

 

Conseil : Avoir toujours un tube avec soi pour en remettre une couche abondante régulièrement.

 

Je porte aussi un caleçon sans couture car si vous avez la possibilité de vous faire masser, le sous vêtement permet de quitter le corsaire et d'avoir un massage correcte, sinon vous passerez votre tour cela serai dommage.

 

Prochain article nous quitterons les étages inférieurs de la fusée (Propulseur) pour aborder la partie supérieure.

 

Restez connectés car à la fin des photos du Traileur bionique seront postées.

sportivement

Partager cet article

16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 16:30

 Bonjour à tous,

Eh oui 57 ans le 19 octobre et quelques jours après le 23/10 je prendrai pour la troisième fois le départ de cette course mythique qu'est "La Diagonale de Fous"  de l’île de la Réunion.

Inscrit sous le dossard N°836 , c'est avec impatience et une certaine inquiétude que j'attends le moments de me mesurer à ce parcours difficile.

Depuis des semaines je me prépare physiquement et apprends en détails les infos délivrées par le site de la course.

L’expérience de mes deux précédentes éditions m'a fait comprendre que l'aspect physique ne tiens que dans environ 50% de la réussite d’être finishers, sans une étude et analyse complète des paramètres de course, combien de traileurs se sont trouvés hors délai ou encore épuisés et blessés.

Pour moi dans l'ordre des priorités.

1) le matériel et accessoires

2) Apprendre le profil de course ainsi que la feuille de route.

3) l'alimentation et le sommeil.

4) l'entrainement.

Sans prétention je vais ici donner mes trucs qui ont fonctionné pour moi.

Le matériel en commençant du bas.

A) Des chaussures de trail biensurs avec une taille et demi en plus, choisir ces modèles          en respectant votre forme de pied, ne commété par l'erreur d'enserrer votre petit                peton sous prétexte d'être bien maintenu.

    Tous le monde sait que les pieds gonflent et que très rapidement les ampoules                   apparaissent, la circulation sanguine disparait des extrémités des orteils, d'où des

    ongles bleus et perte de ceux-ci quelques mois après..

    Pour ma part j'en emmène trois paires  en fonction des conditions météo et du

    profil de course.

   Ma stratégie pour cette édition

   Si temps sec une paire avec crampons modérés, si il est pluvieux une paire avec                crampons plus agressifs et changement de chaussure à Cilaos avec le sac d'assistance.

   Attention à  Mare à Boue une zone humide qui porte bien son nom elle fait des ravages         chaque année dans le rang des coureurs, en file indienne avec de la boue jusqu'à

     mi-mollets, des contournements de mares d'eau font que l'on perd tous repères de            temps  d'où un nombre important de hors délai au poste suivant.

    Pour ma part à Cilaos je chausse mes Mafate, chaussures me permettant d'aborder plus     sereinement le dénivelé négatif de la deuxième partie de parcours.

B) Je suis un inconditionnel de chaussettes doubles  et j'en prévois deux de rechange 

    (sacs d'assistance). 

     Le soin des pieds, cela ne s'improvise pas et une bonne connaissance de nos                    meilleurs amis qui nous supportent toute l'anné cela ne s'improvise pas.

    Conseils les plus usités ICI.

     Pour moi, simplement la coupe des ongles une dizaine de jour avant le Jour J et                  justement sur la ligne de départ un tartinage avec le crème NOK des pieds avant                d'enfiler les chaussettes.

 

Prochain article on montera d'un cran: Le Mollet

Pensez à laisser un ptit commentaire cela fait toujours plaisir.

sportivement.

    

 

 

 

 

 

  

Partager cet article

27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 18:18

Bonjour à tous,

Tous le monde connait bien cet étrange mélange d'excitation,

d'impatience voir de crainte que nous ressentons quand nous entrons

sur la zone de départ.

Chacun se place suivant les résultats qu'il compte obtenir ou plus modestement finir.

L'attente semble interminable et le décompte du départ une délivrance, ponctué des cries libérateurs.

Voici le film de ce moment tellement important dans une course..


Ecotrail 2014 suite " sur l'Air de départ" par millepattes77

Pensez à déposer un ptit com, votre opinion m'intérresse

sportivement

Partager cet article

Présentation

  • : Le blog de millepattes77
  • Le blog de millepattes77
  • : N'est il pas meilleure façon de découvrir le monde que de le parcourir à pieds. N'est il pas meilleur moyen de se connaître que de puisez dans ses limites.
  • Contact

Visites

 
free counters



Un petit message ou un commentaire me recompenserait du plaisir que j'ai de vous faire partager mes aventures

 

Recherche

Pages