Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 13:01

Voici environ un quart d'heure que je cours quand je m'aperçoie que j'ai le dos trempé, ma poche à eau fuit, j'ai dans ma précipitation en remontant la fermeture éclair du sac pincé la poche légèrement au dessus de la moitié de sa hauteur de jolies petites gouttes perlent de manière régulière.

 

Comme pour ce tronçon j'ai rempli au maximum les 2.5L et que je vais en perdre rapidement presque un litre je décide de modifier mon rythme d'hydratation une fois toutes les dix minutes au lieu de cinq ce qui devrai me permettre de ne pas manquer de boisson.

 

Le profile du terrain est aussi plus valloné avec des montées courtes très cassantes

suivi de descentes toujours difficiles à absorber.

 

Un point me rassure le flux de personnes qui me doublent s'amoindri, j'en rattrape

même un peu.

 

Au 44 ième Km c'est le déluge, plus un poil de sec, la raie des fesses sert de gouttière,

Je regrette un peu de ne pas avoir mis le ciré, j'ai sous estimé l'orage malgré cela

je ne ressent pas le froid.

 

Heureusement dès les premières gouttes j'avais changé le couvercle de ma caméra,

la rendant ainsi totalement étanche Ouf.

 

La traversée du parc de l'observatoire de Meudon est un chouette panorama et bientôt

la nuit avec mon deuxième souci.

 

En effet en allumant ma frontal RIEN, pas le moindre lumen, je ne comprend pas elle fonctionnait bien ce matin.

 

Peut être la pluie, enfin dans le noir à tâtons j'ouvre le boitier tripote les piles et là une faible lueur apparait, je viens de comprendre que dans la manipulation de mes affaires j'ai du appuyer malencontreusement sur l'interrupteur.

 

Plan B les piles de rechange et cela repart.

 

Le terrain est devenu boueux les glissades sont fréquentes encore un petit motif pour

faire fondre la moyenne horaire, enfin on verra bien, surtout ne rien lâcher même si

je marche le pas est forcé afin de garder le dynamisme pour la relance.

 

Enfin apparait l'Arche du Poste de Chaville, Bien organisé et surper spacieux pour accueillir la foule des coureurs encore en lisse.

 

Je commence à ressentir la fatigue et l'objectif est encore à 26 Kms, donc un deuxième arrêt rapide me permet de ne pas me relacher.  c'est avec entrain que je repars pour Saint Clouds

 

 


Au coeur de l'Éco (Partie 3) par millepattes77

Repost 0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 13:00

A cause de la nuit pas grand chose à dire sur la difficulté du parcours, chacun se suit pas à pas dans les cercles de lumière fugaces de nos frontales. Là le besoin de boire est moindre et la fraicheur commence à ce faire franchement ressentir.

 

Je me relance s'en arrêt en prenant la foulée des gars qui me dépassent, je suis surpris de pouvoir encore courir après + de 10 heures d'effort ( Je progresse, mon entrainement paie)

  

J'arrive au  poste de St Cloud  sous la pluie il est encore occupé de quelques dizaines de coureurs mais l'on sent une certaine fébrilité car la barrière horaire est annoncée dans 30mn.

 

Suis-je dans les derniers? Certainement mais cette question ne me perturbe plus

depuis longtemps car comme à chaque fois je joue avec le fil rouge. 

 

Un rapide calcul sur les 12 dernier kilomètres à effectuer me rappelle que le moindre relâchement me placera hors délai, je vide une bouteille d'eau dans la réserve, empoigne une poignée de  rondelles saucisson  et repars sans délai.

 

Dès le départ nous apercevons la Tour Eiffel au Loin car nous surplombons Paris.

une longue descente jusqu'à la seine puis nous là longeons cela parait interminable.

 

Enfin l'éblouissement d'être au pied de notre bonne vielle dame de Fer dans son habit

de lumière, un instant d'admiration et de joie sous les applaudissement des derniers

courageux qui scandent mon prénom au passage, le dernier effort avec l'ascension

de + de 350 marches avant la ligne.

 

Poufff,fffffffff que c'est long, enfin le plateau du 1er premier étage et  le franchissement de l'arche d'arrivée il est 0H35, il me restait  vingt cinq minutes avant l'élimination.

 

83KM en 12H05 soit 6,7 km/H un record pour moi.

 

J'arrive 1307 ieme sur 1478 arrivants et 1894 partants.

 

Premier test réussi.

 

 


Au coeur de l'Éco2011 FIN_0001 par millepattes77

 

Pensez à vous inscrire à la Newletter afin d'être averti par mail des nouveaux articles.

 

et à déposer un petit commentaire cela fait toujours plaisir.

Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 20:23

Je suis Heureux de vous annoncer que mon premier test est passé avec brio.

Poutant cela n'était pas gagné car sur le papier la moyenne nécéssaire à boucler

ce circuit était supérieur à toutes celles déja réalisées dans mes précédentes épreuves

de Trail.

 

Mon matériel aussi m'a joué deux mauvaises surprises accompagné d'une averse 

torrentielle qui a rendue les chemins boueux et glissants une course

comme ont les aimes qui alimente l'expérience et les souvenirs.

 

En parlant justement de souvenirs, j'ai filmé de l'intérieur de la course,après

un peu repos je vous proposerais le résumé et la vidéo des meilleurs passages.

 

Comme à mon habitude j'ai géré au cordeau me permettant de finir sans aucune

ampoule ou autres petits Bobos.

 

Quelques chiffres

 

Ma place au premier étage de notre belle Tour Eiffel  1305 ème sur 1477 arrivants

et 1891 partants.

 

Temps 12h02 sur 12 H30 autorisées.

 

Mon prochain objectif par encore défini, je dois encore travailler mon dénivelé.

 

 

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 18:24

Dernières petites infos avant le Jour J samedi 26 Mars.

 

N° Dossard 2346

 

Départ de la course donné samedi à 12H30, je suis hyper motivé pour ce premier test  comme  très certainement les 2184 partants.

 

Coté Météo chute des températures et de la pluie au menu, le terrain va t être gras

surtout pour les derniers. 

 

Vous pourrez  suivre mes temps de passage et mon classement en direct sur:

 

http://ecotrail.livetrail.net/

 

TRACE.jpg

 

Allez RDV après la course  avec bien surs  un résumé et un petit film en live.

J'espère ne pas finir trop tard arrivée estimée 23h avant ce ne serait que bonus.

 

Amitié à vous tous qui me suivés sans compter.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 17:27

Dans moins d'un mois les 80 km de l'Ecotrail de Paris, j' affiche 97kg au compteur et

mon entrainement se déroule bien, malgrès toutes ces sorties non motivantes  sous la pluie.

 

J'ai aussi en prévision des grosses épreuves à forts dénivelés recommencé à

arpenter le site des ""25 bosses " près de Fontainebleau pour l'instant le circuit rouge, mais début avril le noir afin de  travailler les descentes.

 

Je vais aussi tester une arme secrete "les MAFATE de HOKA" pour les gros lourdeaux, les commentaires sont plutôt bons avoir.

 

un petit rappel de mes objectifs 2011:

 

 N°1) L'Ecotrail  de Paris le 26 Mars  distance 80Km -Dénivélé 1500D+ T Maxi 12H30

                                   Avec une arrivée au première étage de la Tour Eiffel

 

 

 N°2) Nouveau projet le 23/juillet

 

 La course de Vignemale dans les Pyrénées à Cauterets. Là cela ne badine pas, voyez

 plutôt avec les croquis ci dessous.

  

 

 

profilcourse de Cauterets

 

C'est simple comme tracé on monte pendant 25km, une bouffée d'air et une photo à 3031m

ensuite il suffit de se laisser descendre sur 20km.

 

 

 

Course de Cauterets 

  

Une bonne mise en jambes pour mon objectif N° 3

  

Le GRP de Pyrénées  avec ses 160Kms et 10 000m D+. le 26/27 aout. maxi 50Heures

  

Pas le temps de poser le sac pour prendre la direction du  N° 4 mi octobre

La Diagonale de fous à la Réunion qui affiche aussi au compteur environ 160km et

10 000D+ en 64 heures.

 

Allez si tous va bien encore un petit saut direction la Martinique mi Decembre pour

le dernier morceau

 

La transmartinique environ 137 km et 5100 D+

 

Un programme chargé certes ,mais t'en qu'il n'y aura pas de blessures, j'y crois avec

le soutien des ami(e)s, sponsors et surtout la famille.

 

 

  Surtout laissé un petit commentaire, cela fait toujours plaisir d'avoir un avis 

 

 

 

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 20:47

Ce matin de gros flocons blancs tombent abondamment et l'épaisseur au sol est

d'environ 10 cm.

 

Prendre la voiture pour aller en salle faire une séance, trop risqué, ça glisse.

Donc pourquoi pas prendre un bon bol d'air frais.

 

Sur ces paroles me voici en tenue, un vrai oignon tellement j'ai de couches de

vêtements, des gants, un bonnet et des guêtres pour empêcher la neige de

pénétrer les chaussures.

 

Me voilà prêt.

 

 

 CIMG0031.JPG                    CIMG0030---Copie.JPG

 

Très vite je sors de la ville, me retrouve dans le silence et la blancheur de l'hiver.

Seul les corbeaux semblent aimés s'afficher sur la neige et croasser de bon coeur.

 

Il ne fait pas froid, par contre respirer cet air frais réveille les moindres petites alvéoles pulmonaires.

 

La grosse difficulté est de repérer la piste sous la couche de neige ce qui me vaut quelques belles glissades.

Curieusement je ne croise pas les joggeurs habituels,quelques quads au loin sabotent cette virginité.

 

Pour mémoriser cette entrainement ma fidèle caméra perchée sur mon bâton

de marches a fait encore merveille, un souvenir de plus pour mes vieux jours.

 

 

 


Entrainement blanc
envoyé par millepattes77.

 

je ne ferai pas cela tous les jours, mais en y pensant quel beau contraste avec mon Marathon des sables du début d'année.

Bonnes fêtes de fin d'année à tous et que la force soit avec vous.

Repost 0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 21:51

Îl est temps de se fixer quelques objectifs sportifs pour cette année 2011.

 

le premier sera l'Éco trail de Paris le 26 Mars

 

logo.png

Ces 80KM  feront partis de mon programme d'entrainement avant les gros morceaux du deuxième semestre.

 

Afin d'affiner ma préparation en situation course j'inclurai aussi deux autres épreuves

de Km équivalent  avant fin juillet.

 

Alterné avec de petits week ends sur les pentes de Pyrénées avec Jacques (bouquetin81) et notre fidèle intendance Juliette et Murielle.

 

La suite est plus rigolote.

 

La belle pour le Grand Raid des Pyrénées avec ses 160km et presque 10 000m de D+

 fin Aout.

 

Des vacances à la Réunion ou si le tirage m'est favorable je profiterai de la sortie de groupe qu'est la Diagonale des Fous avec les mêmes caractéristiques que le GRP en plus chaud.

 

Et pour terminer la saison 137 Km avec la Traversée de la Martinique Mi Décembre.

 

Soit 457 km en 4 mois cela fait beaucoup direz vous, mais en tenant compte que mon l'objectif est de simplement terminer chaque course en n'étant pas trop abimé surtout les pieds, cela devrait le faire.

 

Restez à l'écoute de mes aventures au fil de l'eau en vous inscrivant à la Newletter.

 

 

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 23:00

T'es fou, c'est ce que m'ont dit mes proches quand j'ai annoncé vouloir faire Le CH'TI Défi

cette course de 143km dans le CH'NORD.

 

Il faut dires que c'est un peu culotté car juste un mois plutôt je me suis mesuré au Grand Raid des Pyrénnées avec un abandon au 133 ième km sur 160.

 

N'étant pas blessé et avec ce goût d'inachevé, je me suis donc relancé un Ch'ti défi.

Rien à voir avoir l'UTMB et le GRP disait le site, pourtant en y regardant de plus près la course rapporte 3 points ce qui normalement est gage de difficultés.

 

Tous commence par un passage au Château de ROBERSARD à Wambrechie près

de LILLES.

 

chateau-de-Wambrechies-3.jpg

 

Delà nous prenons une navette qui nous emmène à Leffrinckoucke près de Dunkerque

sur les plages de la Manche.

 

 

 

 

Le Ch'ti Défi 2010 partie 1
envoyé par millepattes77

 

 

Après un passage au contrôle sans souci et un débriefing c'est sous la pluie et le vent que nous nous élançons vers la première difficulté "Les dunes".

 

 


Le Ch'ti Défi partie 2
envoyé par millepattes77. - .

  

Là aucune appréhension le sable je connais avec le MDS, il pleut par intervalle et l'idée de mettre ou enlever chaque fois l'imperméable me rebute.

 

Je choisis donc d'affronter les éléments.

 

Puis arrive la nuit et la boue des champs, les chaussures s'y enfoncent  jusqu'au dessus

des chevilles.

 

Je suis content d'avoir gardé les guêtres prévues pour le sable des dunes, elles évitent que le gros de la terre entre dans les chaussures.

 

Par contre rien à faire les pieds baignent et le froid glacial se ressent.

 

Nous traversons de nuit un ruisseau profondeur 70cm et 2m de large sécurisé par une corde tendue au dessus de l'eau.

 

C'est donc trempé  jusqu'aux cuisses que nous abordons la traversée des champs de cultures fraichement travaillés.

 

Ici en voulant éviter une mare de boue liquide que je me suis écarté de la trace, je fait une, deux grandes enjambées et VLAN la troisième c'est dans le vide que se pose le pied

je me ramasse au fond d'un fossé de bord de champs rempli d'eau, heureusement pas de bobo, sauf le support caméra qui a souffert.

 

Après le CP5 après le kilomètre 72 gros coup de barre, cela fait du temps que je marche seul  en souhaitant rattrapé un concurrent afin de faire un bout de chemin avec.

 

Au détour d'un croisement j'en aperçois un seulement il est allongé sur le bas coté dans la boue et l'herbe trempé.

 

Je m'approche et éclaire son visage, Oups il ne va pas bien, il est livide et ne réagit presque pas à mes paroles.(Dossard 163)

 

Je prend aussitôt sa couverture de survie et l'entoure avec, ensuite je contacte l'organisation pour le signaler seulement à la question "Tu es ou" je n'en savais strictement rien aucun repère.

 

Erreur, en promenant ma frontale j'aperçois à 5 mètres un panneau avec un nom de rue,

quelle chance ?

 

J'attendrai l'arrivée des secours  en le surveillant avant de passer le relais et de reprendre la course.

 

A l'aube du dimanche Matin le soleil est là et réchauffe mes vieux os.

 

Quelques petits coups culs avec des petites grimpettes raides cassent les pattes,mais diversifient le parcours.

 

 Après le CP7 je rattrape un concurrent qui fait du surplace il a trop mal aux pieds à

cause des ampoules.

 

Il viens d'annoncer par tél à son épouse l'intention d'abandonner.

 

Je tente de le remotiver car la douleur des ampoules je connais après la Diagonale et le MDS  et sais qu'il faut arriver à dépasser un certain stade.

 

Je ne lui dit rien, mais je n'ose enlever les chaussures de peur de ne pouvoir les remettre, plusieurs cloques ont percées HOU LALA  sa brule!!

 

Je lui passe un doliprane et fait un petit bout de chemin avec en insistant sur le fait qu'il à déjà parcouru plus de 100km et qu'il en reste qu'une quarantaine.

( il finira sa course, bravo pour ce courage) 

 

Le dernier tronçon de long du canal est interminable 18 km extra plat on en voit pas le bout.

 j'arrive de nuit sous une pluie battante sur un parking vide de spectateur, j'ai l'habitude moi qui fait toujours les fins de course.

 

 


CH'TI Défi 2010 partie 3
envoyé par millepattes77. -

 

Je me classe à la 72ième places sur 82 arrivants et 140 partants en 28h 48mn( sans dormir bien surs comme tous). Au final la course atteindrait plus les 147km que 143 comment cela est il possible avec les outils modernes? 

 

J'ai mon maillot rouge de FINISHER un de plus.

 

CIMG0007---Copie---Copie.JPG

 

En parlant d'ampoules voici  celles qui ont éclairé mes nuits. 

 

Attention si  âme sensible ne cliquez pas sur la photo.

  CIMG0011.JPG

 

 

 

Vous êtes nombreux à visiter le blog, votre avis m'intéresse, merci de déposer un petit commentaire.                                                                                                                                              

                                                                                                                         

                                                                                      ICI. 

Repost 0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 23:50

Voici après le GRP2010 le moment des récompenses et des retrouvailles des concurrents.

 

Félicitation à Jacques(Bouquetin 81.overblog.com) qui a terminé  son ultra à la 235 ième place / 648.

 

                                                327.JPG

  

 

Une révérence à nos jeunes Ludivine et Alex qui en binôme parfait ont fini leur Grand raid 80KM.

 

 

courses juillet 2010 167             379.JPG

 

Et une dédicace d'honneur à Murielle et Juliette notre intentance qui étaient sur

tous les fronts.

 

 courses-juillet-2010-139.jpg   

 

                                                            353---Copie.JPG

 

Bon film.  

 


Jour de Fête à VIELLE AURE
envoyé par millepattes77. -

 

Une équipe gagnante.

 

Equipe-gagnante.jpg

 

A l'année Prochaine

pierre

Repost 0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 23:34

C'est après une vingtaine de minutes  d'arrêt à Artigues que je repars pour le col du Sencours et le Pic du midi que j'espère pouvoir escalader.

 

                                       297

 

Durant cette montée  au dénivelé positif de 1200m la chaleur accablante fait déja des dégâts.

 

Plusieurs coureurs sont assis par ci par là , l'air abattus, cherchant à retrouver des forces.

il chauffe l'animal et en plus pas un souffle de vent contrairement à ce matin.

 

Au loin le Pic du Midi est en ligne de mire enfin presque, car il apparait ou disparait régulièrement au grès des masses nuageuses.

 

                                                                 313

 

 

Mes cuisses me font mal et je regrette d'avoir lâcher les chevaux dans la descente d'Artigues, cela me perturbe tant que j'en oublie de boire régulièrement d'ou des baisses de régimes réguliers. 

 

Surprise au col du Sencours Murielle et Juliette sont là, elles ont fait des KM à pieds pour nous rejoindre, pendant que je recharge mes réserves, J'aperçois Jacques qui lui a fini la boucle Pic du Midi.

 

                                                                  353

 

                                                                                                    

        324                                               332

Quelques mots et je repars pour l'ascension de l'olympe, la première partie facile, un chemin large , 300 derniers mètres rudes pour enfin arrivée au sommet à 2876 mètres dans les nuages bien sûrs.

 

        339                                                343           

 

Ensuite direction Hautacam ou là j'arriverai à la tombé de la nuit une demi heure avant la barrière horaire.

 

Villelongue notre première base vie ,sera atteinte une heure avant la clôture, la pression monte

plusieurs concurrents parlent d'abandon ,pas assez de temps pour se reposer.

                                                        368

C'est à vitesse grand V que je  me restaure ,me lavouille,  fait un bisou à Murielle avant

de partir  en compagnie d'un passionné d'astronomie qui dans la montée du

Turons de Bène  m expliquera les divers groupes d'étoiles.

 Te reconnais tu ? compagnon de galère !

  

 Nous croisons plusieurs gars qui abandonnent et redescendent , comment vont-ils faire puisque le serre file débalise en même temps?

 

C'est dans la nuit noir et la froid que je rejoint la tente du Turon des Bène, les coureurs

sont collés les uns aux autres avec une soupe chaude et les couvertures

 

Pas le temps de s'éterniser il faut repartir pour affronter le Cabalieros(ou Caliméro)

et surtout arriver à Cauteret.

 

Là j'avais froid et seul le levée du jour dans un brouillard épais me revigore,

descendant vers Cauteret nous croisons un montagnard qui nous informe sur

le temps restant pour atteindre la ville  située dans la vallée.

 

1 h 30 nous dit -il, un rapide coup d'oeil ,sur la montre , nous prenons conscience que

nous serons hors délai.

 

SAUF:

 

Si l'on coure, je n'imaginais pas pouvoir le faire et pourtant c'est d'une foulée lourde que

je me propulse ,retenant mes gémissements de douleurs , cela descend raide, 

mes cuisses protestent. Pourtant une seule pensée ,tout donner et je n'aurai aucun regret.

 

Nous arrivons à 8h12 devant La Mairie de Cauteret ,nous apercevons des bénévoles

sur le parvis  en plein rangement, nous pensons alors avoir dépassé le délai.

Eh non !!!12 minutes c'est le temps qu'il nous reste avant de repartir.

 

Là je rencontre Denis ,serre file le l'année derniere, il fera le tronçon jusqu'à LUZ.

 

La montée du Col de Riou sera mon chemin de croix, je paie l'effort fait pour arriver au

contrôle précédent, je suis dernier.

 

j'arrive à la station Aulian avec toujours cette avance de 12 minutes.

 

La descente vers LUZ sera de plus en plus difficile malgré ce tapis d'herbes épaisses

sur lequel je marche, heureusement le temps est sec ,ce tracé sauvage aurait été

impraticable.

 

Les cinq cents derniers mètres  je les ferais en marche arrière, mes jambes refusent 

le sens normal.

 

                                                  375

 

Cela fait rire mes serres files qui m'encouragent .

 

Un moment d'énervement me submerge quand Murielle me presse vivement , elle voulait absolument que j'arrive dans les temps et que le choix de l'abandon m'appartienne.

 

Pression réussie car je pointe à 7 mn de la barrière.

 

J'avale coca, saucissons, bananes, un Kiné m'asperge les muscles de froid en bombe et hop! direction Tournaboup.

 

L'objectif encore une fois est de passer la barrière horaire, mais je sens bien

que mon régime est en baisse ,seul la motivation est intacte.

 

Je me traine et ne me rend pas compte que je ne m'alimente plus donc pas

de carburant pas de jus.

 

Murielle et Juliette viennent au devant de moi et me donne des indications précieuses sur

le Pc qui est plus loin que l'an passé.

 

J'arrive encore à temps avec une marge phénoménale de dix minutes, une rencontre

me fait énormément plaisir revoir Alain le serre file de l'année dernière qui àvait fini

avec moi.

 

                       397       402

 

Je prend la décision de poursuivre l'aventure près à affronter Barrége et c'est à 

la tombée de la nuit que je repars.

 

          408.JPG                             409                   

Rapidement je perd la notion du temps et surtout des reliefs, il fait bon, trop bon ,doucement j'entre dans une torpeur qui me brouille ma vue , je lutte et  rien à faire je dors debout.

 

c'est sans regret que je m'assois et dépose les armes aux pieds de cette belle

montagne. les serres files contactent l'organisation pour annoncé mon abandon,

mais personne pour venir me chercher.

  

De mon coté j'informe ma petite femme qui est plus déçue que moi, je lui demande de venir me rechercher au dernier CP

 

Des campeurs croisés plus bas, auront la gentillesse de me rammener à la tente de Tournaboup.

 

Il me dépose devant la grande tente blanche de l'organisation, il fait froid , je pénètre à l'intérieure en claquant des dents.

 

Là la caverne d'Ali Baba  Coca, Bananes etc.. une seul idée trouver un endroit pour dormir.

je finis par trouver un grand carton couvercle de la palette de COCA , un sac poubelle pour y mettre mes jambes ,puis ainsi enroulé je m'endors jusqu'a l'arrivée de mon équipe de secours

MUMU et JUJU.

Elles me découvrent  transit de froid , hébété, bien surs je me suis fait rouspéter.

Imaginez j'avais oublié d'utiliser ma couverture de survie encore bien emballée dans mon sac.

 

L'épuisement fait perdre les notions les plus élémentaires de réflexion.

 

Donc pour résumer  abandon au 133 ième Km sur 160 après 39H19mn.

Pas de regret  , je suis allé jusqu'au bout des mes forces, il sera toujours temps de faire l'analyse de la course et pourquoi pas trouver une ou deux petites excuses IOI.

 

Je remercie tous les bénévoles qui comme à leur habitude ont su insuffler la bonne

humeur et n'ont pas économisé leurs encouragements.

 

Merci à l'organisation qui nous a balisé un parcours sans accroc, à Pépé et Michel

pour leur énergie. 

 

Bravo à tous les finishers et tous ceux ou celles qui ont tenté l'épreuve.

 

Merci à la Météo qui nous a épargné.

 

Maintenant la vidéo "bon film" 

 

 

a


ARTIGUES et Jusqu'au bout de mes forces 1
envoyé par millepattes77. - 

 

 

 

 


ARTIGUES et Jusqu'au bout de mes forces 2
envoyé par millepattes77. - .

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de millepattes77
  • Le blog de millepattes77
  • : N'est il pas meilleure façon de découvrir le monde que de le parcourir à pieds. N'est il pas meilleur moyen de se connaître que de puisez dans ses limites.
  • Contact

Visites

 
free counters



Un petit message ou un commentaire me recompenserait du plaisir que j'ai de vous faire partager mes aventures

 

Recherche

Pages