Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 01:25

C'est reposé enfin si l'on veut après 52h  de course que nous prenons le chemin des écoliers

Ah non des Anglais.

 

Il se présente très pentu d'une largeur d'environ 5m formé d'un assemblage de plaques

de basalte, la séparation centrale est construite avec des plaques plus larges 

qui permettent de meilleures appuis.

 

Prévu à l'origine au 17ème siècle pour le transport de marchandises avec des chariots

tirés par un attelage. il est devenu actuellement un monument du patrimoine Réunionnais.

Cela semble aisé, mais rapidement des tronçons sont complètements chaotiques,

les plaques s'enchevêtrent de façon irrégulières.

 

Gares aux chevilles, chaque pas je suis en équilibre.

 

C'est donc sur une suite de montées et descentes dans le noir que j'avance en suivant Jacques qui me donne le rythme.

 

Un concurrent me double et s'intercale entre nous dans une partie intacte, pourquoi pas seulement rapidement il me gêne et me ralenti dès que les plaques se chamboulent.

 

Je reste un bon moment derrière lui en croyant être toujours au contact avec Jacques

devant. Erreur, il est parti, je dépasse et me mets en chasse de mon binôme.

Je fini par le rejoindre sur le sommet d'une bosse et c'est à ce moment qu'une fille nous dépasse en trottant  et attaque la descente ainsi.

 

Quelle mouche Réunnionnaise a piqué Jacques? il entreprend de lui emboiter la foulée

et disparait dans la nuit.

 

Me voilà orphelin, je décide d'essayer d'accélérer en sautant de plaques en plaques,

le début est laborieux, car de nuit avec un champ de vision d'environ 2m devant soit

est scabreux, question de réflexes et de rapidité de décision sur le choix

du prochain caillou.

 

Là encore un déclic ou une inconscience dû à la fatigue, je double un, deux, trois gars

qui s'écartent et j'accélère encore mon jeu de jambes.

 

Que de fois me suis je dit que si j'en loupais une, la gamelle  était assurer, seulement

quand je recolle à l'échappée je me suis pris au jeu et jusqu'au bas de la descente

nous sommes restés ensemble.

 

Un grand moment de communion dans l'effort et des sensations décuplés de bonheur.

 

Direction La grande Chaloupe  KM 146 à la 1091 ième place en 55h15mn

j'ai gagné 28 places.

il est 5h15 le jour va bientôt se lever.

 

Un rapide ravitaillement  et direction le KM156 de Colorado il me reste 15 kilomètre

avant la ligne d'arrivée.

 

Allez reprise du chemin des Anglais, mais de jour c'est magnifique, nous prenons le temps d'apprécier les couleurs du matin sur cette fin d'aventure, garder des images de ces heures d'efforts.

 

 Après un passage assez long sur les pavés, nous abordons une route goudronnée

qui semble interminable et n'apporte aucun intérêt.

Soudain un coup de bambou, j'ai besoin de faire une pose, Jacques aussi.

C'est donc dans l'herbe du bas coté que nous nous assoyons, croquons une pomme

et buvons calmement.

 

Cette pose nous aura redonné un peu d'énergie et  nous reprennons le chemin pour pénétrer dans une forêt ou la lumière d'atteint pas au sol, ici pas de végétation, la terre est nue,

c'est impréssionnant et lugubre. si quelqu'un connait le nom de cet endroit je suis preneur.

cette portion est difficile et longue jusqu'au poste de Colorado qui fini par nous tendre les bras.

 

Il est 8h21 je suis classé 1069ième après 58h21mn d'épreuve, j'ai repris 22 places.

 

Ici imaginez l'ambiance des coureurs qui savent que le bonheur est au bout des 5 km restant.

 

Chaqu'un profite des derniers moments avant de s'élancer.

 

Jacques trouve une chaise de jardin placé près de la bassine de chocolat, je le rejoint avec une chaise et assiègeons la Bénévole chargée des boissons chaudes, allez un,

puis deux puis trois chocolats chauds et toujours avec le sourire cela fait plaisir.

 


Diagonale des fous 2011- direction Colorado par millepattes77

 

Merci encore à tous les bénévoles pour votre disponibilité.

 

Allez, reste les 5 dernières bornes qui en 2008 avait été mon chemin de croix.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Juliette 14/11/2011 10:02


Je te sens "en forme" même si le visage est bien marqué. Que de pavés ! Là , tu as l'air de rassembler tout ce qui te reste d'énergie pour avancer. Bravo !
Jacques et le chocolat, c'est une longue et fidèle histoire d'amour. Il va te contaminer. Pas de culpabilité, c'est très bon pour la santé, le moral, le sourire.
A plus tard.
Juliette


millepattes77 15/11/2011 18:22



là j'appliquais la méthode tipa-tipa et pour le chocolat pas trop noir cela me va, pourtant celui de jacques est bon.



Présentation

  • : Le blog de millepattes77
  • Le blog de millepattes77
  • : N'est il pas meilleure façon de découvrir le monde que de le parcourir à pieds. N'est il pas meilleur moyen de se connaître que de puisez dans ses limites.
  • Contact

Visites

 
free counters



Un petit message ou un commentaire me recompenserait du plaisir que j'ai de vous faire partager mes aventures

 

Recherche

Pages